© aganisia 2008 - Dernière mise à jour 22 août 2017 - Illustrations iStockphoto - Conception & Réalisation Sylvie Martin - Tous droits réservés

ArbretraitPSY
Groupe de parole régulier

Qui sommes nous ?

Pour venir nous consulter

Nous contacter

Liens utiles

 Accompagnements
LogoAGANISIA

Psychothérapie & Relations d'aide

Personnes en deuil

Souffrances & travail

Couples

Accompagnerledeveloppementdelapersonne
psychotherapiehumanisteenfaceafacerelation
  Accompagnement de couples
structureinconsciemmentlefonctionnementrelationnelducouple
larelationdecoupleestunerelationparticulierequiparsaproximitemobilisezonesarchaiquesdesdeuxpartenaires
Personneenindividuel1a

> La relation de couple est une relation particulière, qui par sa proximité, son intimité, ses répétitions, sa sexualité, mobilise des zônes archaïques des deux partenaires et structure inconsciemment le fonctionnement relationnel du couple.

« Nous nous aimons et nous nous détruisons » pourrait être la phrase clef des couples en souffrance qui souhaitent dépasser ces répétitions mortifères présentes au sein du couple qui consulte. Ce constat peut concerner la relation actuelle, ou encore s'appliquer aux précédentes relations avec d'autres partenaires rencontrés dans le « libre choix » des sentiments amoureux de chacun (une répétition des scénarios avec différents partenaires).

> La psychothérapie de couple permet aux deux partenaires de se dégager peu à peu des répétitions symptômatiques de ces fonctionnements mortifères pour aller vers plus de créativité dans la relation. Nous

cherchons à ce que chaque membre du couple puisse accepter l’autre dans ce qu’il exprime et dans ce qu’il est, car chaque partenaire voit l’autre comme il aimerait qu’il soit, et non pas ce qu’il est vraiment. C’est donc essentiellement la facilitation de relation entre les deux personnes constituantes du couple, qui est l’objet du travail psychothérapeutique, ainsi qu’une compréhension partagée du « groupe-couple », de ses fondements, de son histoire, à travers les symptômes présents dans leur relation.

> Cet accompagnement nécessite que les deux partenaires soient volontaires. Toutefois, le couple et l’histoire à laquelle il renvoie peut être, en cas de refus de l'un des deux, travaillé en séance individuelle, sans pour autant que celui qui « est suivi » ou qui « va voir quelqu’un » devienne le « problème » du couple.

Accueilpsychotherapie
psychotherapiehumanisteenfaceafacerelation1